HBA

Les 5 étapes essentielles pour réussir sa campagne emailing

L’emailing marketing est un canal puissant de communication pour fidéliser vos clients et générer des ventes. Il permet de nourrir la relation avec eux, d’entretenir le souvenir de leur séjour dans votre hôtel, de les informer de vos nouveautés ou de vos offres spéciales et ainsi développer leur désir de revenir.

Autre atout de ce canal de communication : votre cible vous connait déjà et vous n’êtes pas tributaire d’un algorithme qui décidera, selon ses critères, de montrer votre contenu ou pas. Avec l’emailing, c’est vous qui tenez les rênes.

Mais, attention, c’est aussi un canal de communication utilisé par beaucoup d’hôtels. Pour ne pas vous retrouver noyé dans la masse ou atterrir directement à la corbeille, vous allez devoir vous démarquer.

Découvrez les 5 étapes essentielles pour créer un emailing efficace et performant :

Un expéditeur qui inspire confiance

L’expéditeur est la première chose que le destinataire lira. Oubliez les formes trop impersonnelles qui assimileront votre emailing à un message publicitaire. Personnalisez l’expéditeur avec votre prénom, celui du directeur.ice, celui de la personne à la réception ou encore « l’équipe de… ». Ici, ce n’est pas l’hôtel qui envoie un email mais une personne que le destinataire a certainement croisé pendant son séjour, que ce soit lors du check-in, de sa réservation de spa ou encore au moment du départ. Le lien entre lui et vous existe déjà et aura un impact sur le taux d’ouverture de votre emailing.

Un objet qui attise la curiosité

La formulation de l’objet a toute son importance car c’est elle qui donnera envie de lire l’emailing. A cette étape, il ne faut pas encore chercher à vendre avec un objet trop commercial. Il faut susciter la curiosité de votre destinataire et lui montrer qu’il peut trouver, dans votre emailing, une réponse à une de ses envies ou problématiques du moment. Il ne doit pas être trop long (50 à 60 caractères environ) pour être lu en totalité, quel que ce soit le support de lecture du destinataire. Pour en dire davantage, utilisez le pré-header. Le pré-header est la ligne qui apparaît à la prévisualisation de votre emailing, juste en-dessous de l’objet, dans votre boîte de réception. Il vient en complément de l’objet et est considéré comme le teasing de votre emailing. Bien évidemment, on évite les mots « spam » tels que promo, gratuit…

L’objectif de l’emailing était de développer les séjours famille. L’offre proposée était la suivante : les petits déjeuners des enfants étaient offerts.

Nous avons réussi à interpeller notre cible en jouant sur son envie du moment : profiter de ses enfants. Pour cet emailing, nous avons obtenu un taux d’ouverture de 30,5% (la moyenne dans le tourisme se situant aux alentours de 18%)

Objet : Envie de moments de complicité en famille ?

Nous n’avons pas employé un vocabulaire commercial, comme par exemple « Promo sur les séjours famille »

Pré-header : Cet été, vos enfants sont nos invités

On ne dévoile pas directement l’offre avec une accroche du type « petit déjeuner gratuit pour les enfants »

Un contenu à votre image

Bravo ! Vous avez réussi à inspirer confiance et à susciter la curiosité de votre destinataire : il a ouvert votre emailing et commence à le lire. La prochaine étape ? Le séduire pour lui donner envie de passer à l’action.

Pour cela, votre contenu doit répondre à la promesse de votre objet et de votre pré-header. Si vous vous êtes montré trop aguicheur dans l’objet de votre emailing, votre lecteur sera déçu et aura le sentiment d’avoir été trompé… certainement la meilleure façon de faire exploser votre taux de désabonnement et de perdre votre client définitivement.

Il ne doit être ni trop court (vous devez quand même avancer quelques arguments pour inciter votre lecteur à passer à l’action), ni trop long, au risque de perdre son attention en multipliant les messages. Concentrez-vous sur l’objectif de votre emailing et mettez-vous toujours à la place de votre lecteur ! (si je recevais cet emailing, aurai-je envie d’aller plus loin, de passer à l’action ?)

Enfin, une fois que vous avez défini le ou les messages de votre emailing, vous pouvez structurer et définir le design de votre emailing. Il doit être au service de votre message et cohérent avec l’image de marque de votre hôtel. Veillez à respecter équilibre et harmonie entre les textes et les images. Votre bouton d’action (ex : JE RESERVE) doit être mis en évidence et visible rapidement. Tous ces éléments doivent finir de convaincre votre lecteur de passer à l’action (réserver, aller sur votre site web, découvrir votre nouveau service, etc…).

Cet emailing reprend les codes graphiques du site Internet de l’hôtel. Les couleurs, les photos, les illustrations évoquent le printemps et nous rappellent le charme de la Villa. On identifie rapidement les offres proposées.

Notre client a enregistré 17 réservations dans les 28 jours qui ont suivi l’envoi de cette campagne emailing.

Le contenu de cet emailing rappelle la famille, l’une des valeurs fondamentales de la Villa Arthus-Bertrand et place le lecteur comme un membre de la famille, lui donnant ainsi le sentiment d’être privilégié.

25% des personnes ayant ouvert cet emailing ont cliqué sur un ou plusieurs liens.

Un fichier ciblé

Ne ruinez pas tous vos efforts de copywriting et de création graphique en adressant votre campagne emailing à tous vos contacts. Par exemple, il est inutile, et même contre-productif, d’envoyer un emailing ventant vos soirées étapes, à votre clientèle loisir. Pour pouvoir segmenter votre fichier client et créer des listes de contacts ciblées, nous vous conseillons de vous munir d’un CRM. Cet outil vous permet de qualifier vos clients selon leur origine géographique, leur profil (couple / famille / VRP), les raisons de leur séjour, etc… Il existe une multitude de solutions sur le marché mais nous vous conseillons celle d’Expérience Hôtel, dédié spécifiquement à l’hôtellerie.

Le bon timing

Dernière étape : la programmation de votre campagne emailing ! Vous avez sélectionné les bonnes personnes, il faut aussi choisir le bon moment ! (Vous connaissez l’adage : le bon message, à la bonne personne, au bon moment). Nous vous conseillons d’analyser les résultats de vos dernières campagnes pour identifier les jours et les horaires qui ont bien fonctionné, et surtout de faire appel à votre bon sens.

Demandez-vous à quel moment les chances sont importantes que votre cible consulte ses mails. Si votre emailing est destiné à une clientèle professionnelle, privilégiez les jours de la semaine et les horaires d’arrivée au bureau (vers 9h ou au retour de la pause déjeuner). Par contre, si votre emailing est destiné à une clientèle loisir, envoyez votre emailing à un moment où elle a le temps de penser à ses futures vacances ou son prochain week-end en amoureux, par exemple le soir.

Maintenant, à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.